Le devenir du Congo. Savoirs, pratiques et imaginaires (Milan) Le devenir du Congo. Savoirs, pratiques et imaginaires

Appel à contributions : Colloque Congo Research Network (CRN) :

Milan :

15-16 septembre 2020 :

Date limite de soumission : 15 février 2020.

Le Congo Research Network (CRN) organise son cinquième colloque international à l’Université de Milan, les 15 et 16 septembre 2020. Le colloque a pour but de réunir des chercheurs débutants et confirmés dans le domaine des sciences humaines et sociales et qui partagent un intérêt commun pour la RDC. Le comité organisateur espère tout particulièrement encourager l’émergence de réflexions et d’analyses transdisciplinaires et comparatives, au sein et au-delà des études Congolaises.

Cette édition du CRN se concentre sur le concept du « devenir »: le devenir de la recherche sur/autour du Congo (nouvelles voies et nouveaux liens entre « savoirs/épistémologies » et agents—universitaires, artistes, écrivains, acteurs culturels, journalistes et blogueurs, activistes et autres) ; le devenir de la culture congolaise (nouveaux lieux de création et d’exhibition, nouvelles façons de partager/transmettre les savoirs et les pratiques culturelles) ; le devenir du pays et la problématique de la mobilité, non seulement au Congo, mais également en Afrique et dans le monde (changements climatiques et justice sociale). Tout ceci peut s’articuler dans une optique pluri ou transdisciplinaire selon les axes suivants :

– Renaissance africaine et congolaise : décolonisation des savoirs et des pratiques culturelles ;

– Frontières disciplinaires dans les études sur le Congo et stratégies de collaboration au-delà et au-dedans du monde académique ;

– Perspectives (dé)genrées au Congo et dans la diaspora, aujourd’hui et demain ;

– Trauma, résilience, transformation : représentations et négociations ;

– Transitions coloniales-postcoloniales dans le cadre de la mondialisation ;

– Changements climatiques, appropriation des terres et sciences humaines environnementales ;

– Mobilité des gens à l’intérieur et à l’extérieur du Congo (économique, climatique, conflictuelle, politique, etc.)

– « Mikilismes » et nouvelles classes sociales à l’intérieur et à l’extérieur du Congo : dynamiques et (auto)représentations

– Numérisation et culture médiatisée : plateformes, expressions visuelles, base de données, accessibilité aux Technologies de l’Information et de la Communication ;

– Futur des langues congolaises ;

– Congo en tant qu’utopie et dystopie ;

– Imagination des futurs du Congo par l’écriture, le cinéma et les arts visuels.

En savoir plus :

https://www.fabula.org/actualites/le-devenir-du-congo-savoirs-pratiques-et-imaginaires_94702.php


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.